Les prérequis

savoir lire et écrire, passer un test d’aptitudes en français

Les objectifs de la VAE

Pourquoi s’engager dans la VAE ?

Avec la VAE, il est désormais possible de :

 faire reconnaître ses compétences professionnelles.

 valider l’expérience acquise dans le cadre d’une expérience salariée, non salariée ou bénévole.

 obtenir une certification reconnue par l’État ou par une branche professionnelle inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (diplôme, titre à finalité professionnelle, certificat de qualification professionnelle).

Les bénéfices de la VAE sont nombreux :

 Prendre de nouvelles responsabilités dans l’entreprise

 Obtenir une revalorisation de salaire

 Enrichir votre CV

 Reprendre vos études

 Postuler à un concours accessible uniquement à partir d’un diplôme

 Valoriser votre expérience auprès d’un nouvel employeur, …

La VAE peut être à l’initiative du salarié ou proposée par l’employeur dans le cadre du plan de formation.

Elle est un droit et il est inscrit dans le Code du travail et dans le Code de l’éducation et elle est également un acte officiel par lequel les compétences acquises par l’expérience sont reconnues comme ayant la même valeur que celles acquises par la formation. La VAE n’est donc pas une reprise d’étude puisque vous êtes censé déjà savoir.

Attention

La VAE n’est pas une conversion automatique de vos expériences en diplôme, ni un dispositif de formation. C’est une démarche qui impose de suivre une procédure permettant d’évaluer les acquis issus de vos expériences en les confrontant à un référentiel diplôme. Elle ne permet pas de valider un concours.

Pourquoi faire appel à AAF pour votre parcours VAE ?

L’expérience AAF optimise vos chances de succès en respectant et en vous accompagnant dans les étapes cruciales :

 Vous apporter une méthode claire et structurée

 Mettre en adéquation votre parcours et le diplôme visé

 Vous aider à identifier toutes vos compétences et les valoriser

 Vous accompagner dans la rédaction et la relecture approfondie de votre dossier

 Vous préparer à l’entretien oral du jury

Quelles sont les modalités de
la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) ?

Certifications reconnues

LA VAE concerne toutes les certifications qui figurent dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) :

  • diplômes,
  • titres,
  • certificats de qualification professionnelle.

Il est important de bien choisir la certification visée pour qu’elle corresponde réellement aux compétences que vous avez acquises avec les années.

  • un diplôme et titre professionnel délivrés par l’État
  • un diplôme délivré au nom de l’État, par un établissement d’enseignement
  • un titre d’un organisme de formation public, consulaire (CCI et CMA) ou privé
  • un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

La Validation des Acquis de l’Expérience concerne tous les niveaux de qualification (du CAP au MASTER 2, et diplômes d’état).

ATTENTION !

Tous les diplômes, titres, certificats, ne sont cependant pas accessibles par la VAE. La validation des acquis de l’expérience ne s’applique pas à des diplômes généraux.

Les diplômes, titres ou certificats accessibles par la VAE, sont généralement enregistrés ou en cours d’enregistrement dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Les expériences prises en compte

L’ensemble des compétences professionnelles :

  • issues d’une activité salariée, non-salariée ou bénévole, exercée, en continu ou non, en France ou à l’étranger pendant une durée totale cumulée d’au moins 1 année
  • en rapport direct avec le contenu de la certification visée. En intérim, la durée de l’expérience est calculée en cumulant la durée des missions faites en lien avec le diplôme visé.

ATTENTION !

La VAE ne valide pas  :

  • les périodes de formation initiale, en continue et en alternance, quel que soit le statut de la personne
  • les stages et les périodes de formation effectués en milieu professionnel pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre.

La VAE peut être OBTENUE PARTIELLEMENT OU TOTALEMENT ET UNE FOIS la recevabilité délivrée, la durée maximale pour finaliser et valider est de 5 ans après obtention de la recevabilité, néanmoins il faut s’en assurer auprès des différents certificateurs qui peuvent modifier ce délai.

La Durée moyenne avant le passage en jury est de 9 à 15 mois Chez AAF, vous débutez votre accompagnement à réception de l’accord de prise en charge financière de votre VAE.

Les étapes de la VAE

Les + d’un consultant AAF

1 – La première information

Elle repose sur le droit à la VAE et les conditions d’éligibilité : c’est la mission première des antennes VAE, qui accueillent tous les publics en Ile-de-France, quels que soient leur âge et leur statut.

Le consultant AAF vous aide à :

 

  • réaliser votre projet VAE,
  • identifier le diplôme,
  • contacter le certificateur.

2 – L’entretien conseil en VAE

Cet entretien gratuit, permet d’explorer votre projet de VAE, vos différentes expériences, et d’envisager la ou les certifications les plus pertinentes.

Si votre projet n’est pas clair, le consultant AAF vous oriente vers le dispositif qui correspond le mieux à votre situation :

 

  • le bilan de compétences pour faire le point sur votre carrière,
  • ou une formation qui vous permettra d’acquérir de nouveaux savoirs.

3 – La recevabilité

Cette étape enclenche la démarche de VAE. Vous devez attester que vous avez au moins 1 année d’expérience professionnelle au moins en lien avec la certification visée. Ce document administratif est ainsi déposé auprès du certificateur, qui estime la demande recevable ou pas. Selon les certificateurs, cette recevabilité est plus ou moins détaillée, et vous permet de mieux apprécier ses possibilités de validation. À l’issue de cette étape, vous recevez une notification de recevabilité qui, s’il répond aux exigences administratives, vous permet de continuer le parcours et d’élaborer votre livret de preuves.

Le consultant AAF vous aide à :

 

  • contacter le certificateur,
  • remplir le livret N°1,
  • collecter les pièces administratives nécessaires pour obtenir la recevabilité.

4 – L’accompagnement

L’accompagnement à l’élaboration de votre « livret de preuves » et à sa présentation devant le jury démarre dès lors que votre dossier de candidature a été accepté par le certificateur (autorité qui délivrera la certification). Si vous êtes salarié, l’accompagnement peut être pris en charge par le plan de formation des entreprises, les OPCA, le Fongécif.

Le consultant AAF vous propose un accompagnement individualisé en entretien individuel dans nos locaux ou à distance en Web conférences.

Vous aurez des entretiens réguliers avec votre conseiller qui vous guidera tout au long de la rédaction de votre livret N°2.

5 – La préparation à l’entretient devant le jury

Épreuve devant le jury où vous présentez votre livret de preuves et démontrez que votre expérience correspond à la certification visée. La validation se fait sur ce dossier de preuves accompagné d’un entretien, et, pour certaines certifications, par une mise en situation professionnelle.

Une fois votre livret N°2 déposé, votre consultant :

 

  • vous prépare à l’oral devant le jury,
  • vous fournit la méthodologie,
  • organise un jury blanc avec des professionnels du métier concerné.

Durée de la VAE

Une VAE peut se dérouler sur ou en dehors du temps de travail :

Si la VAE se déroule sur le temps de travail, vous devez demander une autorisation d’absence à votre employeur. Si votre employeur accepte, vous pourrez alors partir en congé de validation des acquis de l’expérience. Ce congé a une durée équivalente à 24 heures de temps de travail pendant lesquelles vous pouvez :

être accompagné pour l’élaboration de votre dossier de validation et la préparation de la validation (entretien avec le jury et pour certaines certifications, mise en situation professionnelle)
réaliser les actions de validation
Si la VAE se déroule en dehors du temps de travail, vous n’avez pas besoin d’en informer votre employeur.

En plus de ces 24 heures, la VAE demande également un investissement personnel important.

Le tarif de la VAE

Comment financer sa VAE ?

Quel financement, pour qui ?

Même si la VAE n’est pas à confondre avec une formation, elle entre dans le champ de la formation professionnelle continue. Le candidat, quel que soit son statut, peut donc bénéficier d’aides prévues dans ce cadre, car la VAE a un coût. Il varie selon les organismes certificateurs, la situation professionnelle, le diplôme que le candidat souhaite valider.

Il n’y a que des cas particuliers. Il est donc indispensable de se renseigner sur les coûts auprès de l’organisme certificateur en charge de la certification visée.

Vous êtes salarié du secteur privé en CDI, CDD, intérimaire

Plusieurs dispositifs de financement existent pouvant prendre en charge :

  • la rémunération dans la limite de 22 heures si la VAE déroule sur le temps de travail,
  • en partie ou en totalité les coûts liés à la VAE (étude de la faisabilité du projet de VAE – étude de la recevabilité administrative – accompagnement – validation).

 

Le saviez-vous ?

Si l’action de VAE est organisée à l’initiative de l’employeur, le financement est assuré par l’entreprise dans le cadre du plan de développement des compétences.

1 – Vous êtes intermittent du spectacle, la démarche de VAE peut être prise en charge,

2 – Vous êtes une personne handicapée, vous pouvez éventuellement bénéficier d’un financement de l’AGEFIPH,

3 – Vous financez votre démarche à titre individuel, pensez à conclure un contrat de VAE avec l’éventuel organisme d’accompagnement que vous choisirez.

Crise Sanitaire du COVID 19Nous sommes prêt à vous recevoir dans le respect des gestes barrières.

Pour ceux qui ne voudraient, ou ne pourraient, se déplacer, toutes nos actions sont adaptées en distanciel.

Plus que jamais prenez soin de vous et de vos proches